Vallée de l'Energie

Vallée de l'Energie

Le 1er réseau industriel au service de la filière des technologies de l'énergie

La force d'un réseau

La force d'un réseau

Ense unis dans une même synergie

Vallée de l’Energie

Vallée de l’Energie

"Votre ADN industriel nous anime"

Vallée de l’Energie

Vallée de l’Energie

Connecting industrial energy

4 missions pour 1 filière

4 missions pour 1 filière

Provoquer les synergies - Avancer avec la transition énergétique - Doper la compétitivité par l'innovation - Ancrer les savoir-faire pour favoriser l'emploi

# 08/06 : Sévenans-Franche-Comte | l'UTBM en partenariat avec l'ADNFC organise le 1er "Afterwork of technology" sur les matériaux au service de la fabrication additive # 14/06-15/06 : Parc Expo-Mulhouse | Dalkia invite les membres de la Vallée de l'Energie au Salon Industrie du Futur # 15/06 : Frontonas-Rhône-Alpes | Inauguration du centre de services flambant neuf pour Busch # 27/06-29/06 : Cologne-Allemagne | 25e édition du salon Power-Gen Europe

Accueil » Actualités » Membres en action » FEMTO-ST

FEMTO-ST : La recherche au service des technologies de demain

L'institut FEMTO-ST (Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies) est une Unité Mixte de Recherche associée au CNRS (UMR 6174) et rattachée simultanément à l'Université de Franche-Comté (UFC), l'Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et de Microtechniques (ENSMM) et l'Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM).

FEMTO-ST : La recherche au service des technologies de demain

Zoom sur le laboratoire FEMTO-ST

Créé en janvier 2004, FEMTO-ST dispose d'un budget annuel d’environ : 15,2 M€ (hors salaire titulaires), soit près de 250 contrats de recherche. Actuellement, le laboratoire FEMTO-ST compte 7 départements de recherche :

FEMTO-ST est une unité mixte de recherche, CNRS, présente en Franche-Comté sur le site Temis-Bouloie à Besançon, sur 2 sites à Montbéliard ainsi que sur 2 sites à Belfort. C’est là que le département ENERGIE concentre ses activités de recherche sur la conversion et la gestion de l’énergie.

Il apporte ainsi une contribution scientifique majeure et complémentaire aux recherches menées au sein des six autres départements de FEMTO-ST à travers une approche énergétique systémique visant la production d’énergie efficiente, compétitive et respectueuse de l’environnement. Le département ENERGIE est actuellement constitué de 83 membres, dont 30 enseignants-chercheurs permanents et 32 doctorants. Il est structuré en deux équipes :

  • THERMIE (THermique Ecoulements instRuMentatIon et Énergie)
  • SHARPAC (Systèmes électriques Hybrides, ActionneuRs électriques, systèmes Pile A Combustible),  chacune étant construite autour de pôles scientifiques cœur de métier associés à des pôles transverses.

Une équipe de chercheurs made in FEMTO-ST sous les feux de la rampe avec le projet Energine

Le 14 octobre dernier, le projet Energine - porté conjointement par le laboratoire FEMTO-ST (unité mixte de recherche UMR 6174, département ENERGIE de Belfort) et la société Assystem - a remporté le Grand Prix National de l’Ingénierie 2015. C’est à l’occasion du Congrès World Efficiency, que les ingénieurs et chercheurs mobilisés autour de ce projet ont été récompensés pour la qualité de la conception et la conduite de ce projet exceptionnel associant innovation et créativité.

Les raisons d’un tel succès ? Les multiples compétences qui ont nourrit le projet et permis sa réalisation. Le trio d’expertises porté par une équipe d’ingénieurs de l’industrie, des enseignants-chercheurs et des étudiants issus du Master Energie de l’UFR STGI a généré de belles synergies au sein d’un projet où chacun s’est révélé moteur et complémentaire. 

Ce projet a également offert la possibilité à M. Mathieu DOUBS et à son successeur, M. Pierre RANC, d’effectuer leurs travaux de thèse, dont l’un des principaux éléments d’étude est le moteur Ericsson. Cette brillante invention qui date de la fin du XIXème siècle (plus de 40 ans avant le premier moteur à explosion), bien moins bruyante et polluante qu’un moteur thermique « classique » à combustion interne est rapidement tombée en désuétude face à l’hégémonie du pétrole. Aujourd’hui, elle est au cœur de l’innovation grâce au projet Energine.

Ce moteur appartient à la famille des moteurs à apports de chaleur externe. L’énergie est apportée par une source de chaleur externe (biomasse, rejets industriels, solaire) dont la température est supérieure à 150 °C. Cette énergie thermique primaire est convertie en partie en chaleur (pour les besoins en eau chaude sanitaire et en chauffage) et en partie en énergie mécanique puis en électricité. C’est ce que l’on appelle la cogénération.

D’autres applications viennent également renforcer l’importance du projet. En effet, dans certains éco-systèmes rencontrés dans les pays émergents, ce concept ouvrira de grandes perspectives de développement puisqu’il permettra d’approvisionner des sites isolés en énergie thermique et électrique.

Comme le souligne le communiqué commun des ministères impliqués dans le Grand Prix de l’Ingénierie : « Au-delà des défis techniques relevés par l’équipe, ce moteur est la preuve que l’ingénierie apporte des solutions industrielles qui répondent aux problèmes liés au changement climatique ».

Copyright : FEMTO-ST-ASSYSTEM

COMING SOON
Nouveau site à découvrir prochainement !

Fermer